L’antro magico

L’antro magico

Spectacle de Silvia Malagugini
Mise en scène: Guy Jacquet, Patrick Pezin
chorégraphie: Christine Grimaldi
Création costumes: Simone Vassort
Espace lumiére: François Austerlitz
musiciens: Philippe Fromont, Gerard Cresson, Gilles Rezard, Carlo Rizzo, Lydia Domancich, Rémi Stengel, Darryl Evans


 

Poème d’amour, complainte funèbre, “l’Antro Magico”, interprété par Silvia Malagugini, puise son argument dans les racines profondes de la culture orale italienne.
Le spectacle s’inspire d’un rite réel pratiqué dans le sud de l’Italie, l’exorcisme – à travers la danse, la musique et le chant – des femmes piquées par la tarentule.Dans l’antre d’une caverne, à l’intérieur d’un cercle de lumière, une femme pleure l’homme qu’elle aime, parti à la guerre pour n’en jamais revenir.
Elle chante et danse pour exorciser la douleur et la folie qui l’habitent.
Le pouvoir incantatoire de la musique, l’aidera-t-il à sortir de l’enfermement où bute sa mémoire? Les musiciens l’accompagnent dans ce rituel, témoins-complices de sa tentative de délivrance.
Le cercle, périmètre magique par excellence, devient le lieu d’expression possible d’une parole autre, et même de la folie.
Spectacle hors du temps, dans lequel Silvia Malagugini intègre de façon organique le chant et la danse au jeu théâtral. Cri contre la guerre et la violence où se mêlent intimement des accents de la tragédie grecque et de la chanson populaire.

 

500 catenelle d’oro

final

 Credit Photos 
Guy Delahaye